• JulioPaquito

Canaris et Graoully dos à dos !

Mis à jour : 23 nov. 2020


Nantes, 13h, Stade de la Beaujoire


C’est en un dimanche ensoleillé que les messins défient les nantais pour le compte de la 11ème journée de Ligue 1.

Le FC Metz est en bonne posture, reste sur 7 matchs consécutifs sans défaite avant de défier son adversaire du jour.

Nantes quant à lui vit un début de saison un peu plus compliqué que les messins avec 11 points au compteur et reste sur deux défaites et deux victoires lors de ses quatre derniers matchs.

Ils ont également perdu qu’une seule des 10 dernières réceptions de Metz en Ligue 1 (3 victoires, 6 nuls).


La composition messine du jour paraît habituelle avec notre 4-3-3 assez connu désormais, bien qu’il y’ait une anomalie sur cette dernière avec visiblement Habib Maïga qui remplace Fabien Centonze en latéral droit.



Le Match :


Les messins semblent quelque peu tourmentés depuis le nul concédé à domicile contre la lanterne rouge du championnat, Dijon. En effet, encore une fois les joueurs ne parviennent pas à bien rentrer dans leur match. Les canaris monopolisent en parti le ballon en ce début de match. Ils combinent ensemble et parviennent à se trouver alors que du côté grenat on se contente de suivre le porteur du ballon et de libérer des espaces pour les nantais.


Bien qu’il y’ait eu un premier avertissement du côté messin dans la surface nantaise avec Leya Iseka qui parvient à pivoter dans la surface de réparation dans les premières minutes du match (7e) mais sans concrétiser son action malheureusement. Les messins semblent déboussolés et ne parviennent pas à se trouver. Ils n’arrivent pas à repartir de derrière afin de construire un jeu et perdent énormément de ballons. Notons que les sorties sur blessure de Pajot et Maïga ne vont rien arranger. Delaine prend la place de latéral droit mais ne parvient que très rarement à apporter un avantage offensif.


C’est logiquement que Nantes parvient à ouvrir le score à la demi-heure de jeu par l’intermédiaire de Kolo Muani qui d’une frappe sèche dans la surface ne laisse aucune chance à Alexandre Oukidja impuissant. Un quart d’heure plus tard les grenats obtiennent un pénalty à la suite de l’intervention de la VAR. En effet un défenseur nantais touche le ballon de la main dans la surface. Leya Isaka, le buteur messin en prêt du Toulouse FC se charge de tirer le pénalty et le concrétise avec l’aide du poteau. Les messins rentrent aux vestiaires en marquant un précieux but juste avant la pause, sur un score nul, presque contre le cours du jeu.


La seconde période ne sera pas plus glorieuse que la première. En effet, les messins ne semblent pas en jambes aujourd’hui et les nantais parviennent à combiner presque sans soucis. Cependant ils n’arrivent pas à passer au travers des mailles de la charnière grenat. Les grenats auraient même pu accroître leur avance par l’intermédiaire de Vagner (70e) mais Lafont parvient à dévier la frappe du Cap Verdien.


C’est donc sur un score nul que se termine cette rencontre. Les messins se situent provisoirement à la 10èmeplace de Ligue 1. Metz est invaincu sur ses 8 derniers matchs de Ligue 1 (4 victoires, 4 nuls). Ils réalisent ainsi leur meilleure série d’invincibilité actuellement dans l’élite nationale et sa meilleure depuis août 1999 (8 également).


Crédit photos: FC Metz

35 vues0 commentaire