Contre qui on joue ? 1er acte : le RC Strasbourg Alsace

Dans le cadre de la première journée de la Ligue 1 Conforama 2019-2020, le FC Metz se déplace en Alsace, Stade de la Meinau pour y affronter le Racing Club Strasbourg Alsace. Chaque semaine de match, nous vous proposeront une petite présentation de l’adversaire des grenats. Voici la première, et pas des moindres, sur les voisins alsaciens.


Rapide histoire du club

Fondé en 1906 dans le quartier du Neudord, le club débute dans les championnats allemands avant de retourner à la France puis de rebasculer en Allemagne puis de nouveau basculer en France (on a aussi un peu connu ceci à Metz). Champion de France 1979, le club connait période de gloire début 2000 et de terrible déboire qui l’ont mené en cinquième division en 2011. C’est ensuite une remonté ponctué de haut (le titre de Ligue 2 acquis dès la première saison) et de bas (16e place relégable en National 2013-2014 et sauvé administrativement). Le club dispute cette année l’Europa League après avoir remporter la Coupe de la Ligue 2019.

Petite anecdote : au début de la seconde guerre mondiale, une communauté de Strasbourgeois exilée à Périgueux reforme une saison le club et remporte le titre de champion de Dordogne. Une titre de plus pour le seul club a avoir remporté au moins une fois, la 1er, 2e,3e, 4e et 5e division.

On dit souvent que le FC Metz est le seul club français a avoir gagné au Camp Nou, oui mais Strasbourg est le seul club français a ne pas avoir encaissé de but dans ce même stade (0-0 en 1964), la petite stats inutile qui égaye la journée.


La saison dernière


Le club :

Ligue 1 : 11e ; 11 victoires ; 16 nuls ; 11 défaites ; 58 buts pour (6e attaque) ; 48 buts contre (9e défense).

Coupe de la Ligue : vainqueur

Coupe de France : 16e de finale (éliminé par le Paris SG)


Les joueurs :

Meilleur buteur : 1er : Ludovic Ajorque et Lebo Mothiba (9 buts chacun) ; 3e Nuno Da Costa (8 buts)

Meilleur passeur : 1er : Kenny Lala (9 passes dé) ; 2e : Adrien Thomasson (7 passes dé) ; 3e : Nuno Da Costa (5 passes dé) ;

Joueur le plus capé : 1er : Matz Sels (37 matchs) ; 2e : Lebo Mothiba (35 matchs) ; 3e : Stefan Mitrovic, Kenny Lala, Adrien Thomasson, Nuno Da Costa (34 matchs)


La coupe de la Ligue remporté par les Strasbourgeois symbolise le changement de dimension du Racing (Source : FranceBleu).


Les 5 derniers résultats (pour le coup uniquement 3 hehe)


RCSA 3 – 1 Maccabi Haifa

Maccabi Haifa 2 – 1 RCSA

FK Lokomotiv Plovdiv 0 – 1 RCSA


Le joueur clé : Ludovic Ajorque


Strasbourg a la particularité de pouvoir compter a chaque ligne un ou plusieurs joueurs clés, Matz Sels le gardien international belge excellent l’année dernière. Kenny Lala le défenseur le plus décisif d’Europe la saison dernière annoncé sur le départ a disputé une partie de la rencontre des Strasbourgeois jeudi, au milieu Jonas Martin et Jean-Ricner Bellegarde, la recrue bien connue par Fabien Centonze et Thierry Ambrose, constituent avec Sissoko et Thomasson un vraie force pour le Racing. En attaque les trois attaquants strasbourgeois aux statistiques semblables la saison dernière sont tous trois des dangers pour les défenses. Ici je choisi Ludovic Ajorque, le granatakan (1m97) arrivé en provenance de Clermont la saison dernière n’a jouer que 25 matchs la saison dernière du a des blessures mais cela lui a suffi pour inscrire 9 réalisations en L1 et 2 buts décisif en ¼ et ½ finale de Coupe de la Ligue. Son style atypique de pivot physique mais pas maladroit techniquement constitue un véritable danger pour toutes les défenses. Que ce soit en déviation, pour fixer les défenses ou encore en renard des surfaces, c'est un joueur très complet. C’est assurément un joueur qui, s’il est épargné par les blessures cette saison, emmènera l’attaque strasbourgeoise avec lui. Ce n’est pas pour rien si des clubs comme Francfort (possible futur adversaire du Racing en barrage européen) se sont intéressé a lui.


L'attaquant strasbourgeois représente la principale menace, autant en tant que buteur mais également en fixateur de défense pour ses coéquipier offensif plus rapide (source : l'Alsace).

Les solutions


Strasbourg sous Thierry Laurey c’est une équipe complète, généreuse et n’oubliant jamais de jouer vers l’avant. C’est une équipe qui est notamment reconnu pour ses résultats contre les gros calibres du championnat et notamment le PSG (invaincu en L1 cette saison) Lyon, Marseille, Monaco … mais avec des résultats plus contrastés face aux équipes supposées plus faible (par exemple cette saison aucune victoire contre Caen et Guingamp les deux relégués, défaite a domicile contre le promu Nimois …) il suffit de voir les Metz-Strasbourg de la saison 2017-2018 pour comprendre. A domicile les strasbourgeois n’ont fini que 13e l’année dernière, concédant notamment beaucoup de but même face a des équipes en difficultés offensivement (2 contre Caen et 3 contre Guingamp). Le recrutement onéreux (6 millions) de Alexander Djiku traduit la volonté de réglé ce problème défensif , même si les 3 matchs européens disputés par les Strasbourgeois depuis le début de saison ont montrés que la défense n’est pas encore totalement rodée.


A gauche : les Strasbourgeois n'ont pu faire mieux que 2-2 a domicile face au relégué caennais et 3-3 face au relégué guingampais mais ... (source : Ouest France).




A droite : ... ont tenu deux fois en échec le Paris SG, tenu en échec également Lyon, Marseille et Lille a la Meinau (source : France Bleu).





La composition probable

(source : Demivolee.com)


A dimanche !

43 vues0 commentaire

Copyright (c) 2019 | BeGrenat - tous droits réservés

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram