• JulioPaquito

Des débuts compliqués pour le FC METZ...


Dimanche 30 août, 15h, stade Saint-Symphorien. Vous l’attendiez, nous y sommes ! Le FC Metz fait son grand retour au stade pour débuter une nouvelle saison dans l’élite du football français face à Monaco.



Le groupe : rien d’étonnant sur la feuille de match. Le fameux 4-3-3 hybride que nous connaissons tous, Habib Diallo sur le banc, toujours en attente d’un éventuel départ si une offre intéressante se profile.


C’est dans une ambiance particulière que les grenats débutent leur rencontre. Un début de match d’ailleurs assez terne pour les messins. En effet Monaco sont les premiers à se procurer une occasion forçant Alexandre Oukidja à s’employer dès les premières minutes, sans grand danger puisqu’un hors-jeu est signalé.

Metz ne se laisse pas griser et semble enfin rentrer dans son match comme le confirme la première offensive messine à la 10ème minute où Niane écarte sur Udol qui prend son couloir gauche et centre sans réussite.

Des automatismes semblent s’être créés durant cette longue période sans football à l’image de plusieurs dédoublements dont certains entre Fabien Centonze et Farid Boulaya amenant des centres.

Les messins se feront punir un peu plus tard à la 22ème minute, lors d’un coup de pied arrêté, par l’intermédiaire de Benoît Badiashile laissé seul dans la surface qui allume littéralement les buts d’Alexandre Oukidja, frappe imparable.



Une punition d’autant plus rageante sachant que Monaco est une équipe dangereuse sur CPA comme elle a pu le prouver face à Reims la semaine dernière.

Nos grenats ne vont pas se montrer très dangereux avant la pause bien qu’ils aient haussé leur niveau de jeu 20 minutes avant celle-ci, mis à part sur un centre amené par Victorien Angban auteur d’un bon match, à destination d’Habib Maiga qui ne parvient pas à reprendre correctement sa balle dans la surface. A noter aussi le coup franc de Farid Boulaya (27ème) qui obligea Lecompte à s’employer pour la seule fois en première période.



Au retour des vestiaires les grenats se verront rapidement être en supériorité numérique après l’expulsion du monégasque Fofana à la 46ème minute. Malgré une seconde période saccadée par des bugs à répétitions et plusieurs écrans noirs à cause de Téléfoot, on retiendra que nos grenats se sont montrés plus dangereux qu’en première période.

Fabien Centonze a trouvé la barre sur une frappe pied gauche et Niane de la tête n’a pas réussi à tromper Lecomte à la 61ème minute. Les grenats auront poussé jusqu’au bout avec un centre d’Udol vers Pajot qui dévie le ballon de la tête (80ème) mais Lecomte encore une fois saura garder ses cages inviolées jusqu’au coup de sifflet final.



Bonne semaine à tous les messins, rendez-vous dimanche 13 septembre pour le déplacement des grenats à Lille !


Crédits photos : @FCMetz, @AS_Monaco, @RoroTSK

22 vues0 commentaire