• benjamingarnier7

Face à Dijon, le FC Metz veut se forger une nouvelle stature

La réception du Dijon FCO ce dimanche (15h) aurait été un match couperet pour le maintien que ça n'aurait étonné personne en début de saison. Seulement, après une nouvelle victoire à Nîmes, voilà les Grenats bien installés en première partie de tableau et désignés comme favoris d'une rencontre, à priori, déséquilibrée.


Sous le regard de leur nouvelle tribune, les hommes de Frédéric Antonetti joueront demain avec dans les têtes l'envie de montrer leurs nouvelles ambitions. Match après match, les messins s'affirment comme un bloc redoutable à affronter. Ils l'ont déjà prouvé après un début de calendrier compliqué en enchaînant six matches sans défaite. Et si aujourd'hui le FC Metz est installé dans le top 10 de Ligue 1, il ne le doit qu'à lui-même.


Car au fil des journées, les Grenats dessinent leurs prestations dans des styles différents mais toujours avec le souci de faire le moins de ratures possibles. Dominateurs et joueurs face à Lorient et Saint-Étienne, ils ont su faire le dos rond à dix contre onze pendant 45 minutes face à Nîmes pour aller décrocher leur première victoire, mettant en valeur leur résilience mentale face aux vents contraires. Avec 14 points en 9 journées, ce millésime grenat est peut-être destiné à réaliser de grandes choses, bien au-delà du sempiternel maintien.


LA STAT - S'il l'emporte dimanche, le FC Metz réalisera son meilleur début de saison depuis 1997/1998. L'année où il avait terminé vice-champion de France, le club grenat avait récolté 23 points en 10 matches.


Mais du côté de Frédéric Antonetti, l'heure n'est pas à l'emballement et la priorité est à la progression dans le jeu : "A chaque match, il faut repousser ses limites" martèle le coach grenat. A sa disposition, il semble avoir trouvé un groupe entièrement concerné, comme l'ont montré les prestations de Lamine Gueye, Warren Tchimbembé ou encore Kiki Kouyaté, impérial aux Costières. Les trois devraient être reconduits dans le onze messin notamment en raison des absences de Vincent Pajot (tendon d'achille) et Victorien Angban (suspendu).


L'adversaire


Du côté de Dijon, c'est un groupe fragilisé non pas physiquement, mais moralement, que retrouveront les messins. Lanterne rouge du championnat avec la pire attaque (4 buts en 9 matches), les dijonnais n'ont toujours pas décroché leur moindre victoire en championnat. Fragilisés par les départs d'Aguerd et Gomis cet été, les bourguignons voient également leurs recrues mettre du temps à entrer dans le moule, comme Roger Assalé . L'attaquant un temps pisté par Metz n'a toujours pas marqué sous ses nouvelles couleurs.


Le DFCO a donc tenté l'électrochoc cette semaine. Exit le coach Stéphane Jobard et le directeur sportif Peguy Luyindula arrivé il y a quelques mois. C'est désormais David Linarès qui fait l'intérim, et l'ancien adjoint de Jobard souhaite remobiliser ses troupes : "Je veux qu’il y ait une dynamique de groupe, que la confiance s’instaure dans le vestiaire et que chacun soit un leader positif".


Le nouveau coach dijonnais n'hésite d'ailleurs pas à prendre son adversaire en exemple : "C’est une équipe qui a su élever son niveau, son état d’esprit pour être aujourd’hui dans une dynamique très positive. L’entraîneur, même s’il y a eu un changement, a su capitaliser sur les forces de cette équipe." Côté groupe, Dijon devra faire sans l'une de ses recrues phares Jonathan Panzo, le défenseur central étant suspendu suite à son carton jaune reçu lors de la défaite face au PSG (4-0). Yassine Benzia est lui toujours blessé.


Le joueur à surveiller


Thomas Delaine : avec la suspension de Matthieu Udol suite à son carton rouge reçu à Nîmes, Thomas Delaine se voit offrir une belle chance de montrer ses qualités offensives face à une équipe qui n'est pas réputée pour faire le jeu. Le latéral messin pourra confirmer sa bonne pré-saison, qui avait malheureusement été entachée par une blessure au dos, laissant le poste de titulaire à Udol.




La compo probable


Le retour de John Boye dans le groupe ne devrait pas empêcher Frédéric Antonetti de tester une deuxième fois Kiki Kouyaté dans l'axe tant il avait donné satisfaction à Nîmes. Au milieu, l'absence de Pajot et la suspension d'Angban obligera le technicien grenat à s'adapter : Mamadou Fofana, auteur d'une bonne entrée défensive la semaine dernière, devrait évoluer devant la défense.






Crédits photos : PHILIPPE DESMAZES & JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP








153 vues0 commentaire