• benjamingarnier7

Face aux Verts, Metz veut installer un climat serein

Après six journées et de nombreuses turbulences dans son début de saison, le FC Metz conclut son mois d'octobre par la réception de l'AS Saint-Etienne (11è) à Saint-Symphorien. L'occasion pour les Grenats de repartir sur des bases plus apaisées après un bon nul à Angers.


Le match de samedi dernier au stade Raymond Kopa était celui de beaucoup d'après. L'après Niane, l'après Diallo, l'après mercato. Son contenu aura permis de déceler quelques promesses qui donnent envie de vite se plonger dans la vérité de cette saison. Pas le temps pour la nostalgie, Lamine Gueye et Opa Nguette n'ont pas hésité à bousculer les contours de l'équipe-type pour redessiner l'attaque messine d'un trait nouveau et tout aussi attractif.


Ce dimanche, les deux compères d'attaque devraient être de nouveau côte à côte pour animer les offensives. Ils pourront compter derrière eux sur le retour d'Habib Maïga, le métronome Vincent Pajot et sur une charnière défensive qui, à chaque match, prouve sa solidité.


Installer Saint-Symphorien comme forteresse


Car si beaucoup d'équipes auraient pu montrer des signes d'instabilité dans leur expression collective, les messins ont toujours fait preuve d'une solidité constante et de ressources mentales utiles à son objectif de maintien en Ligue 1. Quelle meilleure illustration que cette égalisation immédiate d'Opa Nguette samedi dernier après l'ouverture du score angevine contre le cours d'un jeu dominé par les Grenats ?


Au diable donc les bourrasques récentes, Antonetti et ses hommes se voient offrir ici l'occasion d'enchaîner un troisième succès de rang à la maison, ce qui n'est pas arrivé la saison dernière. L'occasion parfaite pour rendre hommage au mantra de Vincent Hognon, qui martelait en début de saison que l'effectif était en avance par rapport à l'an passé.


L'adversaire


D'autant que de leur côté, les stéphanois débarquent sur une dynamique incertaine. Après un début de saison réussi (3 victoires et 1 nul), les Verts ont enchaîné trois défaites de rang, encaissant 8 buts et se montrant fébrile, comme en témoigne ce but gag encaissé face à Nice la semaine dernière (défaite 1-3)


Une défense qui risque d'être mise à rude épreuve, tant le secteur semble décimé pour dimanche. Sans latéral gauche après la blessure de Miguel Trauco lors du match contre Nice la suspension de Kolodziejczack, Saint-Étienne ne pourra compter que sur Restos, Sissoko, Sow et Moueffek comme défenseurs issus du groupe professionnel. Souici et Tshibuabua viennent faire le nombre et Claude Puel devrait donc reconduire une défense à trois comme face à Nice.


Au milieu, l'entraîneur des Verts pourra compter sur le retour d'Yvan Neyou, l'une des révélations du début de saison. L'ancien joueur de Braga s'est projeté en conférence de presse sur le match de ce dimanche : "Les mauvaises séries, ça arrive dans une saison, le tout c’est de ne pas baisser les bras. On va aller à Metz avec l’envie de se relancer"


En attaque, les stéphanois enregistrent les retours de Khazri, tandis qu'Arnaud Nordin est toujours blessé.


Le joueur à surveiller : Vincent Pajot


Après Angers, le milieu de terrain retrouvera de nouveau un de ses anciens clubs, puisqu'il a porté le maillot vert de 2015 à 2018. Très à l'aise dans un rôle de 6 devant la défense à Angers, Vincent Pajot s'était montré décisif dans son jeu de passes en recherchant très souvent la profondeur vers les ailiers, ce qui avait permis l'égalisation d'Opa Nguette sur un service de Lamine Gueye. Métronome et impeccable premier rideau devant la défense, Vincent Pajot pourra confirmer dimanche son rôle de taulier du milieu messin face à son ancien blason.



Photo MAXPPP/Marc ROGER


La compo probable


Fréderic Antonetti devrait jouer la carte de la continuité et reconduire un onze similaire à celui vu à Angers. Aucun changement n'est à prévoir en défense. Au milieu, Habib Maïga devrait réintégrer le onze à la place de Warren Tchimbembé. Le rôle de piston gauche devrait donc être occupé par Victorien Angban , avec Pajot en sentinelle et Maïga à droite.


Dans l'animation offensive, le trio Boulaya-Nguette-Gueye devrait être reconduit, Farid Boulaya profitant des projections de Victorien Angban et Matthieu Udol pour prendre un rôle de 10 plus axial, semblable à un 4-2-3-1. Lamine Gueye pourra, lui, profiter des absences stéphanoises en défense pour montrer une nouvelle fois l'étendue de son talent.



Crédits photo de couverture : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Copyright (c) 2019 | BeGrenat - tous droits réservés

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram