• Zaama

FC METZ: Un match capital avant la trêve


Les Messins terminent la phase aller du championnat en se déplaçant ce soir au stade Gaston Gérard à Dijon. Les hommes de Vincent Hognon, qui n’ont plus gagné depuis plus de deux mois, aimeraient repartir des terres bourguignonnes avec les trois points.



Avant la trêve hivernale, où l’on espère voir arriver des joueurs pour renforcer l’effectif, les Grenats jouent une rencontre capitale contre Dijon. C’est l’occasion pour Metz de passer devant son adversaire du jour et de quitter cette 18e place synonyme de barrage. Après la frustration vécue samedi dernier face à Marseille, les lorrains vont devoir redoubler d’efforts pour l’emporter contre le 16e du championnat.


Les bourguignons restent sur six matchs sans défaite à domicile, dont trois victoires. Le DFCO est une équipe qui ne concède pas de but à domicile dans la dernière demi-heure, alors que dans le même temps Metz n’a jamais marqué à l’extérieur dans le dernier quart-d’ heure depuis le début de la saison. Des statistiques qui font peur.


C’est une équipe messine amputée de certains de ses cadres qui se déplace au stade Gaston Gérard ce soir. John Boye et Thomas Delaine sont suspendu, et Noss Traoré est blessé. Renaud Cohade lui revient de suspension.


La rencontre sera arbitrée par Johan Hamel et débutera à 20h45.


Les groupes



La statistique


2

Comme le minimum de buts d’écart lors des cinq défaites du FC Metz en déplacement cette saison. Les deux plus gros revers étant un 3-0 à Amiens et le récent 4-1 face aux niçois. Pour autant, le bilan n’est pas catastrophique. Avec une victoire, trois nuls et cinq défaites, les Grenats sont 13e au classement des équipes à l’extérieur.


Le duel

Mounir Chouiar

L’ailier de 20 ans est l’espoir de l’équipe dijonnaise. Formé au RC Lens, il passe par toutes les sélections de jeunes de l’équipe de France. Il arrive au DFCO à la fin de l’été 2019 après une saison complète dans le Pas-de-Calais. Capable de déstabiliser les défenses adverses, il est bon des deux pieds et peut jouer dans l’axe ou sur les côtés. Convoqué pour la première fois avec les France espoirs en novembre, le franco-marocain est suivi de près par le sélectionneur de l’équipe du Maroc. Cependant l’intéressé préfère se laisser le temps de la réflexion avant de choisir définitivement sa nationalité sportive.


Opa Nguette

Le franco-sénégalais né en région parisienne peine à confirmer depuis son arrivée sur les bords de la Moselle. Longtemps présenté comme un joueur à fort potentiel, le joueur formé au FC Mantois 78 et passé par Valenciennes n’a jamais su se montrer régulier avec les Grenats. Auteur d’un bon match face à Marseille, récompensé par un but, Opa pourrait être un atout majeur du Onze mosellans avec sa pointe de vitesse. Mais un manque de lucidité et d’équilibre viennent souvent ternir les actions d’un joueur qui sait pourtant se créer et prendre les espaces. Bien que passé par plusieurs sélections jeunes de l’équipe de France, il opte pour le Sénégal en 2017.







Crédits photos: DFCO / FranceBleu

56 vues0 commentaire