• benjamingarnier7

Habib Diallo : autopsie d'un séisme

Il est de ces transferts qui vont faire couler beaucoup d'encre. En signant au Racing Club de Strasbourg, le rival régional, Habib Diallo vient certainement de déchaîner les passions au Grand-Est et de déchirer le cœur de nombreux supporters messins. Comment expliquer les raisons de ce transfert polémique ? Tentative d'analyse à chaud.


Lorsqu'on le questionne, lors du point presse avant Lorient, sur un départ de son attaquant star qui prendrait du plomb dans l'aile, Vincent Hognon calme le jeu : il se dit "prêt à le garder". Bien qu'Ibrahima Niane soit désormais l'avenir offensif du FC Metz, le technicien grenat assure que jouer à deux pointes "est une possibilité" qu'il a déjà mis en place à Paris.


Sur le plan purement sportif, qu'Habib Diallo parte ou reste n'avait donc rien d'une fatalité. Ibrahima Niane présente aujourd'hui toutes les qualités pour le remplacer (Hognon avait travaillé sa pré saison dans cette optique) ou l'épauler (comme face à Paris). Ce lundi matin encore sur Téléfoot, l'entraîneur messin disait d'un ton un peu plus agacé "attendre une officialisation", quelle qu'elle soit et "souhaiter le meilleur" à Habib Diallo. Personne n'aura son véritable ressenti sur le fait que son goleador aux 38 buts en deux saisons renforce les rangs d'une équipe à la peine dans son propre championnat, mais il est certainement un brin amer. Mais, comme il le dit, il s'adaptera.


Un plan de carrière en question


Car au delà du plan purement centré sur l'effectif messin, il faut aussi tenter de déceler la logique de ce transfert : le FC Metz se sépare de l'attaquant formé au club le plus prolifique dans l'élite pour lui permettre de renforcer la ligne offensive du 18ème de Ligue 1. Strasbourg est en effet en grande difficulté actuellement avec seulement 4 buts au compteur pour 5 défaites en 6 matches.


Quand Diafra Sakho avait rejoint West Ham au terme d'une saison de Ligue 2 étincelante, c'était pour franchir un cap en terme de standing et de visibilité. Quel est le but pour Habib Diallo d’atterrir 160km plus loin et trois places plus bas, à la Meinau, berceau d'une animosité envers les messins, dans un contexte sportif actuellement houleux ? L'illogique l'emporte.





Le joueur comme marchandise


Il faut voir alors le plan financier pour comprendre l'entière logique de ce transfert. Habib Diallo constituait dès la fin de saison un actif à vendre à tout prix pour dégager un bénéfice pécuniaire de deux saisons pleines de buts. Habib Diallo souhaitait suivre l'exemple de Diafra Sakho et s'envoler pour la Premier League, mais s'est heurté à deux barrières : une mise par le contexte économique actuel, l'autre appuyé par son propre club.


La COVID n'a pas aidé les clubs anglais à s'emballer comme d'habitude sur les transferts. Le dossier a longtemps traîné. Beaucoup de clubs ont prêté attention à Habib Diallo : Tottenham, Sheffield United, West Bromwich Albion, ont tous les trois leur regard sur le buteur messin. Sans jamais, cependant, proposer de transfert sec, contrairement au Racing Club de Strasbourg. La mode en Angleterre est au prêts payants. Peu importe alors, les états d'âme du joueur, qui n'hésita pas à confier à ses fans qu'il ne souhaite pas rejoindre Strasbourg sur ses réseaux sociaux. Le dernier mot semble revenir au FC Metz et tant pis s'il lui force la main en lui faisant miroiter une mise au placard en voulant rester.


Les investissements mis en place par le FC Metz (arrivée de nouveaux joueurs, nouveau centre d'entraînement, nouvelle tribune) ont peut-être été trop importants pour laisser place aux sentiments. Ni les états d'âme d'Habib Diallo, qui avait pourtant su se montrer patient pour percer à Saint-Symphorien, ni ceux de ses supporters ne trouveront écho dans les bureaux du club.


Le FC Metz vient donc de vendre l'un des plus grands attaquants sortis de sa formation au RC Strasbourg. La SASP FC Metz et le FC Metz Stadium peuvent jubiler. La victoire comptable est là. Le Football Club de Metz, lui, a certainement beaucoup perdu dans cette affaire.


760 vues0 commentaire