• benjamingarnier7

Milan Robin : "Ne pas s'arrêter au contrat pro et viser le haut niveau"

Alors que l'équipe réserve du FC Metz subit de nouveau un arrêt des compétitions, comment les joueurs vivent-ils au quotidien cette saison peu habituelle ? Milan Robin, milieu offensif de l'équipe B et professionnel au club depuis juillet, nous a offert son témoignage. Il revient également sur la signature de son premier contrat pro en juillet dernier, avec un regard exigeant sur la saison qui l'attend.



Comment vis-tu ce nouvel arrêt des compétitions en National 2 ?

C’est à nouveau très frustrant ! On était sur une bonne dynamique collective avec ces deux victoires à domicile, personnellement je commençais à me sentir vraiment bien aussi... Il faudra encore patienter un peu pour continuer ce qu’on a commencé.


Comment se passent vos semaines, le staff vous a-t-il concocté un programme spécifique ?

On a repris les entraînements depuis trois semaines car les centres de formation y ont été autorisés. On a un rythme d’entraînement un peu plus important que d’habitude et une compétition (le Challenge Molinari, qui fait s'affronter des équipes du groupe Espoir et Elite, ndlr.) a été organisée entre nous pour garder cet esprit de toujours vouloir gagner !


Vous étiez quatrièmes de votre groupe de National 2, à trois points du leader avant l'arrêt. Est-ce que tu crains que ça casse la dynamique ou est-ce que tu penses que cette équipe peut aller loin sur la durée ?

Non ça ne cassera pas notre dynamique, c’est comme la saison passée... On est conscient de nos qualités, aucune équipe de cette poule ne nous impressionne et on sait qu’on peut faire quelque chose de bien à nouveau cette saison. Les matches sont certes un peu plus compliqués mais je trouve qu’on s’est très bien adapté à ce championnat.


À titre personnel, si les compétitions reprennent, quel serait ton objectif principal ?

Personnellement j’aimerais continuer à enchaîner les matchs tout en étant un peu plus décisif. (1 but et 2 passes décisives cette saison, ndlr.)




"Je ne savais pas vraiment où j’allais jouer cette saison"


Le 15 juillet est un jour particulier, tu signes ton premier contrat pro après avoir appris que le club te libérait dans un premier temps, comment tu as vécu cette situation ?

Comme j’ai pu le dire cela été un peu une surprise. Je ne m’y attendais pas mais ça reste une fierté! Parfois ce n’était pas simple, je ne savais pas vraiment où j’allais jouer cette saison mais il fallait se préparer physiquement pendant et après le confinement! J’étais même en test à Seraing lorsque j’ai appris la nouvelle. Maintenant je ne m’arrête pas là, mon objectif est de jouer au plus haut niveau, pas seulement de n’avoir qu’un contrat pro..


On voit parfois les membres des pros descendre en réserve, est-ce que tu ressens une frontière entre la A et la B ou est-ce que c'est assez uni au sein du club ?

Non je ne pense pas qu’il y ait une barrière entre les pros et la formation. Lorsqu’ils descendent, ils jouent à fond pour nous aider et cela nous a permis de gagner des points, on les côtoie de temps en temps aux entraînements donc on arrive quand même à se connaître suffisamment pour pouvoir jouer ensemble.


À l'image de Georges Mikautadze, on voit qu'être prêté dans un club affilié peut être bénéfique pour se faire une renommée, c'est quelque chose que tu envisages ?

Oui très clairement je sais qu’un prêt pourrait m’être bénéfique pour pouvoir m’entraîner et m’aguerrir dans un championnat encore plus relevé et plus intense, maintenant je ne suis pas le seul décideur. On verra bien ce que ça va donner ces prochains mois, mais je pense que ça me permettrais de passer des paliers dans ma progression !





Propos recueillis par l'équipe BeGrenat


Crédits photo couverture : Michel Dell'Aiera / Républicain Lorrain

Crédit photo article : Anthony Picore / Republicain Lorrain


73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Copyright (c) 2019 | BeGrenat - tous droits réservés

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram