La CAN 2019 des grenats

La 32e coupe d’Afrique des nations débute ce vendredi 21 juin au Caire. 24 nations vont s’affronter jusqu’à la finale du 19 juillet pour savoir qui succédera au Cameroun. Cette année, 5 joueurs champions de France de Ligue 2 vont y participer ainsi que 10 anciens pensionnaires de Saint-Symphorien. Une petite revue d’effectif s’impose.


Le trophée ultime africain (source : Eurosport)


Groupe A : Egypte – République Démocratique du Congo – Ouganda – Zimbawe


Le groupe du pays hôte ne comporte aucun ancien grenat, Yéni N’Gbakoto (EA Guingamp) n’ayant pas été retenu par le sélectionneur congolais Florent Ibenge.


Groupe B : Burundi – Guinée – Madagascar – Nigéria


On a dans ce groupe 2 anciens grenats. Pour la Guinée on retrouve l’ancien défenseur de la saison 2016-2017 Simon Falette (Francfort) qui devrait être titulaire aux côtés d’un Ernest Seka strasbourgeo-nancéien et d’un récent vainqueur de Ligue des champions en la présence de Naby Keita (Liverpool FC) (comme quoi en ayant joué en Ligue 2 on peut gagner la Ligue des champions, tiens bon Emmanuel ce n’est pas fini !). A Madagascar, pour leur première participation, on pourra compter sur Romain ‘Tuss’ Metanire (Minnesota United), natif des bords de la Moselle et pur produit du centre de formation ayant porté le maillot grenat pendant 19 ans (rien que ça) qui devra essayer de tenir face au favori Nigérian avant de déclencher un plat du pied – poteau rentrant à la 91e !


Romain Metanire sous les couleurs malgaches (source : mada-sport.com)

Groupe C : Algérie – Kenya – Sénégal – Tanzanie


La présence du Sénégal dans le groupe suffit pour comprendre que ce groupe va comporter pas mal de joueurs liés au FC Metz. Cependant, aucun joueur ayant porté le maillot grenat cette saison ne se trouve dans le groupe d’Aliou Cissé. Habib Diallo et Opa Nguette n’ayant pas été retenus dans le groupe des 23 d’un côté, et de l’autre, Ibrahima Niane et Amadou Dia N’Diaye ayant eux participés à la Coupe du Monde U20. A la place on retrouve dans le groupe des lions de la Téranga 3 anciens grenats … et pas des moindres. Deux transfuges de Génération Foot : Ismaila Sarr (Stade Rennais) messin de 2016 à 2017, spécialiste du tout droit, et Sadio Mané (Liverpool FC) messin durant la seule année 2012. Un autre natif de Lorraine en plus de Metanire, lui de Saint-Dié-des-Vosges (un vosgien qui réussit oui oui) Kalidou Koulibaly (SSC Napoli), professionnel à Metz de 2010 à 2012 et produit du centre de formation sera chargé de repousser les assauts adverses. Ces 3 titulaires vont devoir mener le Sénégal jusqu’au bout d’une compétition où ils font office de gros favoris.


Les trois mousquetaires grenats du Sénégal (source : Orange football club)

Dans ce groupe on retrouve également l’Algérie du gardien grenat Alexandre Oukidja et de l’attaquant Andy Delort (Montpellier HSC) messin en 2012. Les deux néo-naturalisés vont devoir se faire une place dans un bon groupe, où Oukidja ne devrait malheureusement que peu jouer vu son poste de 2e/3e gardien. A noter la non-sélection de Farid Boulaya malgré une bonne saison sous les couleurs grenats. L’Algérie, qui peine à retrouver une stabilité depuis la coupe du monde 2014, tentera d’assumer son statue d’outsider dans cette CAN 2019.

Groupe D : Afrique du Sud – Côté d’Ivoire – Maroc – Tanzanie


Dans ce groupe comprenant 2 favoris au titre, le Maroc et la Côte d’Ivoire ainsi qu’un outsider sud-africain, on y trouve l’homme qui valait 6 millions (enfin ça on ne le sait pas vraiment) Victorien Angban. Le joueur a voix si douce quand il lance des ‘Ici c'est Metz’ fait face a une forte concurrence au milieu de terrain avec le milanais Franck Kiessé et l’ancien niçois Jean-Michael Séri. La Côte d’Ivoire, vainqueur de la CAN 2015, aura son rôle a jouer dans cette compétition. Le milieu messin sera coéquipier avec le Messi lyonnais et bourreau de Manchester City, Maxwell Cornet (OL) produit du centre de formation messin.



Victorien Angban sous les couleurs ivoiriennes tentera de faire aussi bien que Cheick Doukouré en 2015 (Source : AFP/Attila Kisbenedek)

Groupe E : Angola – Mali – Mauritanie – Tunisie


Dans ce groupe où le Mali et la Tunisie font office de favoris on y trouve plusieurs joueurs liés à la Moselle. Au Mali on retrouve Mamadou Fofana dont les qualités de polyvalence entre le milieu et la défense du jeune espoir feront du bien aux Aigles. A noter qu’il devrait vraisemblablement jouer en défense axiale. En attaque Adama Traoré (prêté à Orléans au mercato d’hiver 2019) sera également présent.

En Tunisie, pas d’actuel messin mais le Pirlo Tunisien y fera son jeu. Pir… pardon Ferjani Sassi (Zamalek SC) messin de 2015 à 2016 sera chargé de guider le jeu d’un outsider annoncé de la compétition.


Mamadou Fofana tout sourire sous les couleurs des Aigles (source : footmali.com)

Groupe F : Bénin – Cameron – Ghana – Guinée-Bissau


Le dernier groupe compte le tenant du titre camerounais et son milieu de terrain George ‘fruit du travail’ Mandjeck (Maccabi Haïfa, en prêt du Sparta Prague) messin de 2015 à 2017 et en 2018. Ce fruit dont certaines rumeurs parlaient d’un retour de l’enfant prodige en Lorraine (jamais 2 arrivées sans 3) devrait tenir une place de titulaire aux côtés du défenseur Eric Maxim Choupo-Moting. A noté aussi la présence de Gaetan Bong (Brighton & Hove) messin de 2005 à 2009.

Le tenant du titre devra dès la phase de groupe affronter le Ghana, sérieux outsider de la compétition et son défenseur grenat John Boye, titulaire annoncé au sein des Black Stars.


John Boye un bon gars (John Boye-gars .. pardon) (Source : Africatopsports.com)

C’est donc une CAN passionnante qui s’annonce avec une question vitale : en 2015 la Côte d’Ivoire de Cheick Doukouré l’avait remporté, en 2017 c’est le Cameroun du fruit du travail qui avait gagné alors en 2019 … 1,2,3 viva l’Algérie ou le fait d'avoir un milieu de terrain axial messin portera une troisième fois consécutives chance ?



57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Copyright (c) 2019 | BeGrenat - tous droits réservés

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram