• JulioPaquito

La cigogne sur le grill !

Nous sommes le samedi 11 janvier 2020, jour de match et plus particulièrement jour de derby du "Grand Est"-on sait, c'est moche- entre le FC Metz et le Racing Club de Strasbourg!


La rencontre se déroule dans un stade plutôt garni ce soir, avec 18 000 personnes présentes, et en plus de ça, de jolis tifos :


Malgré la claque qui leur a été infligée en début de semaine à Rouen, les messins ont su réagir ce soir en remportant leur derby face au voisin Strasbourgeois, avec la première titularisation de leurs nouvelles recrues Vincent Pajot au milieu et Dylan Bronn pour remplacer Stoppila Sunzu laissé en tribune pour ce match.



Une première mi-temps insipide, avec un jeu stérile des deux côtés, aucune occasion franche pour les messins. En revanche les alsaciens ont failli en profiter avec un face à face manqué de Kenny Lala à la 31ème minute face à son ancien coéquipier Alexandre Oukidja, auteur d'une prestation XXL ce soir. Durant cette première période, on avait l'impression que les messins refusaient le jeu, ou avaient peur de jouer,se concentrant beaucoup trop vers l'arrière et n'allant presque jamais de l'avant. A la 25ème minute le stade a retenu son souffle devant Habib Diallo qui s'était couché au sol, mais l'attaquant sénégalais a pu reprendre par la suite bien qu'il n'ait pas été en grande forme ce soir avec très peu de ballons joués sur lui. La première frappe du côté grenat vient de Vincent Pajot à la 29ème minute mais sans grand danger puisqu'elle ne fut pas cadrée. On se retrouve peu avant la rentrée aux vestiaires avec une action un peu hasardeuse d'Opa Nguette lancé sur son côté mais qui par manque de soutien et d’imagination n'a eu d'autres choix que de revenir en arrière, le tout soldé par une perte de balle.


Les joueurs reviennent des vestiaires avec les mêmes intentions qu'en première période et il faudra attendre la 50ème minute pour que le stade commence à s'impatienter du jeu vers l'arrière des messins. Nous sommes à la 68ème minute et les grenats obtiennent un corner, tiré par Noss Traoré et dévié par Habib Maiga .L e ballon revient finalement dans les pattes de John Boye qui n'a plus qu'à le pousser au fond des filets. Par la suite, s'en suivra plusieurs offensives strasbourgeoises mais sans grande réussite jusqu'à la 87ème minute avec une tête d'Alexander Djiku à bout portant mais bien stoppée par notre portier ,infranchissable ce soir.

Les grenats auront par deux fois l'occasion d'aggraver la marque durant les 10 dernières minutes, notamment avec un bon centre de Boulaya sur Diallo qui manque de justesse et qui n'arrivera pas à bien reprendre le ballon. Boulaya a lui aussi failli élargir le score, il rentre dans la surface, face un défenseur strasbourgeois mais sa frappe du gauche manquera le cadre.

Arrivés dans le temps additionnel, on aura droit à un petit festival de dribbles, de la part du brésilien Victorien Angban et "l'algérien skills" Farid Boulaya.


Pour ma part, j'ai un peu été déçu par Noss Traoré ce soir, qui avait déjà montré du mieux, mais j'ai été étonné par Pajot qui a réalisé selon moi un bon match.Il a apporté le peu de rythme qui a été mis dans ce match côté grenat. De plus Dylan Bronn a lui aussi réalisé sa première ce soir et s'est montré assez rassurant et intéressant derrière.




Cette victoire fait du bien, d'autant plus que c'est face au voisin strasbourgeois même si elle est pour moi "l'arbre qui cache la forêt". Mais relativisons, nous avons gagné le derby et cela fait 13 ans qu'ils n'ont plus gagné contre nous.Et en cadeau supplémentaire, ils nous relancent un peu plus en nous permettant d'enfin récupérer une victoire et les 3 points ! Qui a dit que les mangeurs de choucroute n'étaient pas gentils ?



38 vues0 commentaire