• JulioPaquito

Le 12ème homme était lyonnnais !

Mis à jour : 24 févr. 2020

Vendredi 21 février 2020, jour de match entre le FC Metz et le FC Lyon.


C'est dans un stade qui a fait le plein, ainsi qu'avec un magnifique tifo déployé en ouest basse qu'a débuté la rencontre entre les deux équipes. Avant le match, de nombreux supporters parlaient déjà de cette rencontre qui a laissé un mauvais souvenir au peuple messin en 2016 avec ce fameux pétard qu'Anthony Lopes la salope, s'était pris dans les fesses.

La rencontre n'avait même pas débuté que Jean Mimi chouinait déjà en tribune à cause du tifo - les gars sérieux, respectez l'ancêtre la prochaine fois. Mais notre bon vieux papy ne va pas s'arrêter là, l'eau courante à Lyon ça n'existe pas ! Gentils supporters que nous sommes, durant tout le match nous lui avons proposé des bières, mais il a à chaque fois refusé...

Jean Mi s'est calmé, le tifo n'est plus là, M. Wattelier peut enfin donner le coup d'envoi.

On ne va pas se cacher que la première mi-temps était plus qu'ennuyante, je n'ai rien retenu de particulier mis à part notre John Boye qui comme d'hab m'a bien fait flipper, notamment à la 5ème minute en où il a failli faire une sacrée boulette !

Première mi-temps ennuyante jusqu'à la 45ème minute où l'arbitre siffle pénalty pour Lyon, on ne change pas les bonnes habitudes hein ! Ce pénalty est discutable parce que comme l'a indiqué notre Pep Hognon, quand 2 branleurs de renommée mettent plus de 5 minutes pour se décider, faut se poser des questions... A noter qu'Udol se fait bien pousser aussi dans la surface mais bon, Monsieur Propre n'a rien vu.

C'est alors que M.Wattelier ,avec son crâne d’œuf brillant, décide alors d'aller voir par lui-même, et indique donc le point de penalty. C'est Maxwell Cornetdeglace (blague à chier) qui se charge de le tirer face au portier de son club formateur, Alexandre Oukidja. Il s'élance, se tape une pause pipi, il remarque qu'il a la coulante, il attend encore un peu et tire enfin mais notre gardien préféré le sortir.


JM a pas apprécié et avait prévenu Monsieur Propre que si Lyon ne marquait pas sur penalty, c'était pas de goûter après le match. M. l'arbitre indique donc que le penalty est à retirer et Dembélé finit par le transformer (quand c'est Lyon faut que ça rentre mais quand c'est Montpellier on voit que dalle).


La 2ème période n'est pas plus glorieuse, mis à part encore et encore des fautes à répétition non sifflées, ça devenait lassant et vraiment vraiment ennuyant d'assister à ce match. Heureusement, en tribune ouest avec Jean Mi on s'est bien amusé ! On voulait le forcer à boire - attendez il avait rien bu depuis 2 jours le papy. On a peut-être un peu trop abusé mais en même temps Gilbert est venu devant lui pour faire un combat de pouce il a pas répondu... Et mon pote Gilbert s'est fait viré par des gros bras (le pauvre). A la fin c'était agaçant, il était vachement loin de nous donc on n'avait d'autres choix que de lui envoyer des bières dessus, pour qu'il puisse boire. Mais c'était la goutte de trop, papy s'est énervé, la bière était pas assez fraîche pour lui, c'est ainsi qu'il quitte le stade 15 minutes avant le terme de la rencontre.

A la 83ème minute, Habib Diallo alias l'homme qui tue pas les mouches a donné une claque et a poussé la lyonnaise Marçal si violemment qu'elle est tombée au sol. M. Wattellier veut plus que son goûter et donne donc un carton rouge à Habib qui a failli tuer le pauvre Marçal.

Le match se solde sur un 2-0 où Houssem l'homophobe Aouar marque dans le but vide après la montée d'Oukidja sur le dernier corner de la rencontre.

On attend actuellement de voir ce que va donner la suspension de Diallo, sachant qu'Hognon, Udol et l'agent 111 qui ont tous les 3 dit ce que tout le monde pense tout bas depuis bien trop longtemps, sont eux aussi attendus devant la commission pour leurs propos. En revanche pour ce qu'a dit Aouar, l'ancêtre a sans doute lâché un petit billet à ses sbires de la OLFP pour qu'ils ferment l’œil sur ses propos homophobes...

C'est bien triste d'en arriver à ce point... Les arbitres ont en que pour les plus gros. Nos grenats devront se battre sans relâche pour assurer le maintien.

4 journées très importantes arrivent et les messins n'ont pas droit à l'erreur.


Dans tous les cas si Aouar s'en sort sans aucune sanction, on aura la preuve définitive que ce club de banlieue stéphanoise est soit la salope de la LFP, ou alors que la LFP est la salope du FC Lyon.


Amis messins, bonnes semaines à vous malgré ce match qui reste en travers de la gorge...


Crédit photos: FC METZ, OL

84 vues0 commentaire

Copyright (c) 2019 | BeGrenat - tous droits réservés

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram