• benjamingarnier7

Face à Lyon, quelles ambitions pour un FC Metz sur une pente glissante ?

Lyon, Strasbourg, Montpellier, Lens, Rennes : tel est le programme du mois de décembre messin. Un repas de fête copieux, que le FC Metz entame le ventre vide. Sans victoire depuis trois matches contre Dijon, Nantes et Brest, le groupe de Frédéric Antonetti doit rehausser son niveau de jeu. Premier service face à Lyon ce dimanche à 21h.




Jouer un cador du championnat en prime time un dimanche soir est un privilège que le FC Metz n'a pas souvent eu l'occasion de se mettre sous la dent. La dernière fois, c'était au Vélodrome en 2016, où les messins de Philippe Hinschberger s'étaient inclinés sur la plus petite des marges.


Quatre ans plus tard, le FC Metz a déjà prouvé qu'il savait tenir tête aux grosses cylindrées de ce championnat, sans pour autant savoir faire tourner le match à son avantage. Pire, que ce soit contre Lille, Monaco, Paris et Marseille, les Grenats se sont faits souvent punir alors que le match tournait à leur avantage. Alors, après s'être composé un matelas confortable en vue du maintien, Frédéric Antonetti et ses hommes veulent enfin ramener un trophée de chasse aux gros.


Quand l'un revient, l'autre repart à l'infirmerie


Le message est clair du côté de l'entraîneur messin : "Si on veut grandir, il va falloir un jour ou l'autre que l'on batte une grosse équipe" . Hors de question d'ailleurs pour Dylan Bronn de considérer cette rencontre comme autre chose que "du 50-50" où les messins auront autant de chances à saisir que leurs adversaires du soir. Malgré cela, le FC Metz devra faire avec les aléas des blessures qui plombent son effectif.

LA STAT - Sept à la suite

Depuis la rencontre à Saint-Symphorien en août 2014 où les messins s'étaient imposés 2-1 face aux lyonnais sur une tête de Juan Falcon, le FC Metz s'est toujours incliné contre l'Olympique Lyonnais en sept confrontations


Car les messins vont devoir affronter une nouvelle équipe en forme avec un absent majeur par ligne au minimum, ce qui n'avait pas aidé contre Brest la semaine dernière (défaite 0-2). Ce dimanche, Antonetti devra faire sans les habituels blessés de longue date (N'Doram et Niane) mais également sans Matthieu Udol, Vincent Pajot et Lamine Gueye, la révélation du début de saison. Un coup dur avant d'affronter un prétendant au podium.


L'adversaire


Car côté lyonnais, la confiance est de mise. A l'instar de Brest, les lyonnais affichent un groupe presque complet (Thiago Mendes est suspendu) et une forme impressionante en Ligue 1. Débarrassés malgré eux des joutes européennes, les hommes de Rudi Garcia sont sur une série de trois victoires consécutives et neuf matches sans défaite. Le coach lyonnais sait d'ailleurs l'importance de ce match à Saint-Symphorien :


"Ce match est certainement le plus important de la série, car il y a des confrontations directes ce week-end (Lille-Monaco et Montpellier-PSG, ndlr.). Si on est en capacité de gagner, ce qui sera notre objectif, on est sûr de prendre des points à au moins deux équipes du haut de tableau"


Après sa supension discipliniaire le week-end dernier, Houssem Aouar devrait faire son retour dans le milieu lyonnais aux côtés de Bruno Guimaraes et Lucas Paqueta. En attaque, il faudra surveiller Tino Kadewere. L'ancien attaquant du Havre reste sur trois buts en autant de rencontres.

LE JOUEUR A SURVEILLER - Habib Maïga


De retour dans le groupe après sa sortie prématurée à la Beaujoire sur un claquage, le milieu messin devrait normalement débuter face à l'Olympique Lyonnais. Pour cet ancien stéphanois, cette rencontre sera celle avant tout qui prouvera son rôle prépondérant dans les transitions du FC Metz, dont le milieu a semblé dégarni en son absence.



La compo probable


L'absence de Lamine Gueye et Matthieu Udol a obligé Frédéric Antonetti à revoir ses plans de groupe. Warren Tchimbembe est de retour et surtout Lenny Lacroix fait sa première apparition, au dépend d'Adama Traoré et Boubacar Traoré. Un choix défensif qui laisse présager une défense à trois.





Crédits photos : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

46 vues0 commentaire

Copyright (c) 2019 | BeGrenat - tous droits réservés

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram