• benjamingarnier7

Metz-Strasbourg : un derby pour relancer la machine en Ligue 1 ?

Après une prestation médiocre à Saint-Etienne et une qualification à la dernière seconde face à Amiens, le FC Metz conclut une nouvelle semaine de trois matches avec la réception attendue du rival strasbourgeois. L'ambition ? Se relancer au niveau comptable, se rassurer dans le jeu et confirmer une suprématie sur le voisin qui dure depuis plus de treize ans.



La dernière fois que le Racing Club de Strasbourg s'est imposé au stade Saint-Symphorien, Frédéric Antonetti passait, lui, des jours sereins sur le banc de l'OGC Nice qu'il a ramené en première partie de classement. Treize ans et quelques mois plus tard, le technicien corse peut faire le même constat d'un FC Metz qu'il a remis sur les rails du top 10 de l'élite française, ajoutant à la saveur des derbys régionaux la satisfaction de regarder dans les yeux les meilleures équipes du championnat français.


Alors certes, le FC Metz évolue dans une actualité moins confortable. La défaite face aux Verts dimanche dernier et la qualification à l'arrachée face à Amiens ont laissé entrevoir un collectif vulnérable face à la qualité de pressing de ses adversaires et donc de ses propres erreurs techniques. Mais pouvait-il en être autrement face à la cascade de blessures que connaît le club, notamment sur sa ligne d'attaque ? Une prise de recul semble nécessaire ici pour tenter de comprendre les lacunes messines. Le coach messin se réjouissait d'ailleurs de la qualification en Coupe de France, qui permet d'entretenir une "dynamique de groupe" au sein d'un jeune effectif sur laquelle il compte s'appuyer en attendant le retour des titulaires.


Vagner-Leya Iseka : le duo d'attaque de ce dimanche ?


Le match face à Amiens ne reste néanmoins pas dénué d'enseignements : Aaron Leya Iseka y est allé de son but et de ses occasions qui montrent que, malgré son manque de constance, il est en prise de confiance. Vagner, de son côté, a également su prendre ses responsabilités lors de son entrée pour tirer le coup franc puis le penalty qui ont apporté la qualification au FC Metz. Des signes encourageants qui peuvent prédire l'attaque titulaire de ce derby du Grand Est côté grenat. D'autant que le dynamisme de Yade et Gueye peuvent faire la différence en fin de match.


Boulaya : jour du seigneur ?


Autre signe d'optimisme pour cette belle affiche : le retour, frais et dispo, de Farid Boulaya après sa suspension (volontaire) en Coupe de France. Plus discret et esseulé que d'habitude sur le terrain compliqué de Geoffroy-Guichard, le meneur messin montrait des signes qu'il avait besoin de souffler après cinq matches en trois semaines. Pour mieux revenir et éclairer le jeu messin ? Nul doute que le numéro 10 aura à cœur de briller face à des strasbourgeois loin d'être en confiance.



L'adversaire


Car si du côté de la Licorne, le FC Metz s'en sortait au caractère, le RC Strasbourg de son côté plongeait dans le doute à la Meinau. Battus par Montpellier (0-2), les alsaciens ont enchaîné un cinquième match sans victoire, leur deuxième sans inscrire de but. Symbole de cette panne : Habib Diallo qui n'a plus marqué depuis cinq matches. Thierry Laurey l'a d'ailleurs laissé sur le banc mercredi, certainement dans le but de le préserver avant les retrouvailles avec ses anciens coéquipiers.


L'entraîneur strasbourgeois espère faire "taire les statistiques face aux messins". Soucieux du classement et du contenu de son groupe, il espère que ses joueurs sauront faire preuve de sang froid face à une défense solide : "On ne doit pas paniquer quand on encaisse un but. On doit être capables dans le futur d’avoir une maîtrise du match. Il faut montrer plus de caractère. C’est l’une des clés pour remonter au classement." Laurey devra néanmoins faire sans Simakan et probablement Prcic, mais pourra compter sur sa nouvelle recrue, Frédéric Guilbert, venu pour remplacer Kenny Lala, parti à l'Olympiakos.


Le joueur à surveiller - Alexandre Oukidja

A l'instar du collectif grenat, le gardien messin n'avait pas dégagé la plus grande sérénité face à Saint-Etienne. Après une semaine de repos où il a laissé sa place à Marc-Aurèle Caillard en Coupe, le dernier rempart messin aura certainement à cœur de retrouver un niveau de performance à domicile, où il garde une moyenne inférieure à un but encaissé par match et où il retrouvera sa charnière fétiche devant lui.

La compo probable



Crédits photos : AFP - Frederick Florin


5 vues0 commentaire