• annesooc

Notre FC Rapport Qualité/Prix


Le quotidien l'Equipe a aujourd'hui publié la 6ème édition de son classement annuel des salaires de Ligue 1, pour la saison en cours.

Ces chiffres étant à prendre avec des pincettes car basés sur les estimations du journal et non sur des données communiquées par les clubs.

Certains clubs comme le FC Lorient et FC Nantes n'ont d'ailleurs pas tardé à réfuter la véracité des chiffres annoncés.


Si l'on se base donc sur la publication du jour, nous retrouvons notre FC Metz en 19ème position du coût moyen de la masse salariale des joueurs, juste devant le Stade de Reims qui ferme la marche.

Ce qui les place en tête de l'analyse du rapport qualité/prix des clubs publiée par le magazine Capital (+ 12 points). Juste devant le RC Lens (+10)...


Les 4 joueurs les mieux payés (Nguette, Bronn, N'Doram et Pajot) toucheraient un salaire mensuel brut de €70,000.


Bien évidemment loin des millions percus par Neymar et M'Bappé mais aussi derrière les tops rémois (€80,000) ou lensois (€110,000) par exemple.


Avec un salaire moyen de €31,000 (hors primes de match), les disparités de salaires sont certainement moins criantes que dans d'autres clubs.

Certains de nos cadres (Oukidja, Centonze ou Kouyaté par exemple) n'apparaissent pas dans le top 10 du club et ne gagneraient donc pas plus de €30,000.


C'est somme toute peu surprenant lorsque l'on connait la politique de recrutement des Grenats qui vise à (re)lancer des joueurs de Ligue 2 ou de D1 étrangères moins côtées, tout en allant s'appuyer sur le centre de formation ou sur les pépites de Génération Foot.


Cela expliquerait aussi la position de Bernard Serin sur une éventuelle baisse des salaires des joueurs dans le contexte actuel.

Il a en effet déclaré que le club n'avait pas encore suggéré de baisse de salaires aux joueurs au vu de la crise sanitaire.

S'ils perçoivent déja des salaires plutôt bas comparés au reste du championnat, une baisse pourrait donner des envies d'ailleurs à certains, ce que le club souhaite éviter.


De plus, en partant d'une masse salariale brute aussi basse, toute économie serait relativement minime comparée au manque à gagner créé par le fiasco Médiapro et la pandémie, estimé par le Président Serin à €20-25 millions.


En fait, la seule petite surprise de ce classement vient du fait que le salaire le plus élevé au club serait celui de Frédéric Antonetti!

C'est un cas unique en Ligue 1 même si les €80,000 bruts mensuels qu'il perçoit ne le place qu'à la 11ème position du classement des entraîneurs, loin derrière Mauricio Pochettino et d'autres techniciens moins expérimentés.


Le club a donc consenti à faire des efforts financiers pour s'attacher et conserver les services du Corse.

D'après Bernard Serin, "le courant est très bien passé dès notre première rencontre en Mai 2018. Il a une telle maîtrise de son sujet".

Un effort payant : au vu des résultats actuels de l'équipe, peu d'entre-nous oserait le contredire...




1,247 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Copyright (c) 2019 | BeGrenat - tous droits réservés

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram