Retours de flamme

Pour la réception de l'ogre parisien, le FC Metz peut compter sur un groupe bien plus complet qu'à l'accoutumée avec les retours de deux joueurs majeurs : Kévin N'Doram et Ibrahima Niane. Le comeback du premier nommé se fait petit à petit, tandis que celui du second a une valeur beaucoup plus symbolique et rassurante.





Il n'y a qu'à voir les nombreux commentaires sous l'annonce du groupe sur les réseaux sociaux du club : le retour du meilleur buteur du club, après une absence de 29 matches, ravive chez les supporters l'excitation perdue d'une fin de saison sans véritable objectif.


Car le FC Metz s'est tranquillement laissé glisser dans le milieu de tableau, ne pouvant faire face aux absences répétées de ses cadres. Son rythme de fin de saison se délite (2 points pris en 5 matches) et il faut activer des leviers pour relancer un groupe qui ne trouve plus de solution, notamment face au but.


Car si au milieu le retour de Kévin N'Doram n'ait pas suscité autant d'excitation, c'est certainement car le FC Metz a pu compter à sa place sur un nouveau diamant brut en la personne de Pape Matar Sarr, désormais bien installé dans le double pivot messin avec Habib Maïga.


L'idée donc de savoir qu'Ibrahima Niane, auteur de six buts en six matches, se soit entraîné normalement depuis deux semaines et puisse dans un premier temps rôder autour du terrain, est une bénédiction pour les supporters et certainement pour lui-même.


Car durant son absence, le technicien n'a pu trouver une solution de remplacement à sa hauteur. Les paires d'attaquants se sont démultipliées, mais ni Vagner, ni Leya Iseka, ni même Ambrose n'ont réussi à donner satisfaction sur la durée. La présence de Niane représente donc, quantitativement, un moyen de redonner de la qualité individuelle à ce groupe.


Il ne faudra cependant pas en attendre des tonnes de l'attaquant numéro 1 du FC Metz, lui qui revient d'une blessure très sérieuse. "Des bouts de matches" au moins, comme l'avait dit Antonetti. Ou peut-être plus, si Niane a envie de rattraper le temps perdu. Au diable le classement, le feuilleton de fin de saison que le peuple grenat attendait est enfin lancé.

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout