• benjamingarnier7

Pour le FC Metz, c'est le derby du Grand Test

Ce dimanche à 15h, le FC Metz se déplace sur la pelouse de la Meinau pour y affronter le rival strasbourgeois, dix-septième au classement. Un derby du Grand Est qui s'annonce comme un tournant dans la saison messine. Un résultat positif relancerait les hommes d'Antonetti loin de la zone rouge. Un résultat négatif, au contraire, les plongerait dans une très mauvaise dynamique.





Il est de ces matches qui sont attendus par beaucoup pour leur résonance et nul doute que nous avons été nombreux à cocher la date du 13 décembre à la sortie du calendrier. Mais au-delà de la symbolique, ce derby sera celui de nombreuses attentes dans le contenu côté messin.


Car le FC Metz s'enlise, tout doucement, dans une dynamique négative de quatre matches sans victoire qui s'est aggravée dimanche dernier face à Lyon (1-3). Pour la première fois de la saison, les messins y ont encaissé trois buts et ont montré leurs carences dans le jeu offensif. Surtout, ils ont continuer de s'enliser dans un mauvais karma. Alexandre Oukidja n'a par exemple pas pu s'entraîner normalement cette semaine, mais il devrait néanmoins tenir son rang dans les buts messins. Le FC Metz possède toujours un absent majeur au minimum par ligne (Boye, Udol, N'Doram, Pajot, Niane) et c'est peu dire que ça ne l'arrange pas.


Un handicap qui ne doit pas plomber les messins, qui pourront compter en attaque sur le retour de Lamine Gueye. La révélation offensive du début de saison a manqué face à Lyon, et son profil dynamiteur pourrait faire la différence face à une défense qui encaisse beaucoup.


LA STAT - Le FC Metz ne s'est jamais incliné contre le RC Strasbourg lors des dix dernières rencontres entre les deux clubs en compétitions officielles (6 victoires, 4 nuls)


Hors de question donc pour Frédéric Antonetti de se cacher derrière les blessures pour baisser ses exigences sur le contenu délivré par ses joueurs : "Les blessures, ça fait partie du lot du championnat, mais on y va avec une équipe compétitive [...] Il faudra regarder le contenu, car le résultat ne fait pas tout.".


"Contre Lyon, on pêche par naïveté. On prend des buts en contre sur des pertes de balle faciles" - Antonetti


Ce match contre le 17ème de Ligue 1 sera l'occasion pour beaucoup de prouver qu'ils sont capables de faire un match référence et gagner leurs galons de titulaires, comme Kiki Kouyaté qui remplacera John Boye, suspendu. Aaron Leya-Iseka, qui devrait avoir les faveurs du coach messin en pointe, devra lui aussi prouver qu'il n'a pas été simplement recruté pour faire le nombre.


L'adversaire


Car côté strasbourgeois, l'heure n'est plus aux doutes. Les joueurs de Thierry Laurey ont réalisé un festival à Nantes (0-4) dimanche dernier, tenus en échec le Stade Rennais (1-1) et sont sortis de la zone rouge. Le Racing veut rattraper le temps perdu et continuer sur sa bonne forme défensive, avec un seul but encaissé en deux matches. Encourageant pour la pire défense du championnat (24 buts encaissés).


Habib Diallo, bien évidemment, et Ludovic Ajorque, seront particulièrement surveillés. Le duo d'attaque comptabilisent 9 buts et 5 passes décisives à eux deux et l'ancien messin ne se privera certainement pas de marquer face à ses anciens coéquipiers après un transfert rocambolesque.


Tout pour la victoire donc, comme l'indique Thierry Laurey : "Je ne raisonne pas en terme de derby. Au-delà du derby, c'est notre prochain match et il faut le réussir, donc le gagner". Il ne faudra donc pas manquer d'engagement pour les messins, face à des strasbourgeois qui possèdent l'un des effectifs qui remportent le plus de duels aériens par match en Ligue 1 (4è avec 18 duels gagnés / match)


Le joueur à surveiller - Lamine Gueye


Son absence face à Lyon avait pesé dans les circuits offensifs messins, un comble pour un joueur qui ne compte que six titularisations en Ligue 1. Après une semaine de reprise avec ses coéquipier, le détonateur de l'attaque messine devrait retrouver ses sensations face à une défense friable.


La compo probable


Frédéric Antonetti l'a confirmé en conférence de presse : il est venu ici dans une logique de préformation. Et bien que sa titularisation face à Lyon ait soulevé des questions, on devrait revoir Pape Matar Sarr au milieu aux côtés de Victorien Angban et Habib Maïga. En attaque, le même principe s'imprime à Lamine Gueye. Des doutes subsistent sur le poste de 9 entre Nguette et Leya-Iseka.






Crédits photos : AFP

25 vues0 commentaire

Copyright (c) 2019 | BeGrenat - tous droits réservés

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram